Année 2015


Commençons l'année en photos avec les chevaux au parc  :

 


En 2015, j'accueille ma toute première apprentie : Eloïse.

Elle restera 2 ans à mes côtés pour passer son BTS.

Puis, une fois le diplôme en poche, changement de direction pour elle.

 

Elle fera également la rencontre de son premier compagnon de route chez moi : Aktary.

 

Photo de son cheval et elle prise à Darkrose, avant qu'il ne devienne sien

 


Rappelez vous, en 2012 je vous parlais de l'arrivée parmi nous d'Ukita, une jeune Trotteuse.

Elle sera resté à mes côtés jusqu'à l'automne 2015.

Puis, Angéline, qui avait acheté une autre Trotteuse à Darkrose 2 ans plus tôt, Vanina, et qui avait déjà rencontré à cette occasion Ukita, revint pour elle.

 

Ukita, comme je le disais en 2012, était assez "spéciale".

Elle impressionnait les gens par un caractère de feu, et un penchant pour la comédie ... Forcément, dur dur de trouver cavalier à sa son sabot lorsque l'on est  un peu trop expressive (et non vicieuse je précise bien, car  jamais elle ne nous a envoyés au tapis volontairement)

 

Ses débuts chez Angéline furent compliquées.

Elle déclara on ne sait quoi, pour on ne sait quelle raison; un vrai mystère !

Mais heureusement, tout rentra dans l'ordre.

 

Je vous laisse découvrir le témoignage écrit le 10 août 2017 :

______________________________________

 

J'ai découvert Darkrose à leurs débuts grâce aux petites annonces, et suite à ça j'allais régulièrement regarder les chevaux en vente. J'ai beaucoup apprécié la franchise de Charlotte dans les descriptions, et j'avoue que je savais depuis longtemps que mon cheval serait un trotteur (ça avance bien et surtout ils ont un cœur immense).

 

En janvier 2013, je tombe sur l'annonce d'une petite jument de 4 ans, pas très très belle à l'époque, mais avec une douceur dans le regard et elle avait ce petit truc en plus ...

A l'époque je ne pouvais pas m'acheter de cheval avant l'été, du coup je me suis dis que si elle était encore là au mois de juin, ben c'est qu'elle serait pour moi, sinon tant pis...

Et début juillet, elle était toujours là.

 

Direction donc Montpont sous la pluie. Arrivée là-bas, il y avait 3 trotteuses qui m'attendaient pour un essai.

Départ pour une balade à deux où je peux tester Vanina, ainsi que les 5 dernières minutes Ukita.

Il pleut à verse et les juments ne sont pas d'une grande humeur, et j'avoue que Vanina n'avait rien d'extraordinaire sur le moment, mais je savais que c'était ELLE …

 

On revient donc la chercher quelques jours après.

Arrivée en Suisse, je suis surprise en bien de cette petite jument qui part volontiers en balade seule et qui fait preuve d'une grande maturité pour ses 4 ans.

Niveau physique, elle a eu beaucoup de peine à reprendre du poids, et c'était difficile de trouver un endroit qui lui convenait, les stabulations en suisse sont souvent surpeuplées vu les petits terrains qu'on a, et elle a toujours été archi-dominée donc ça a jamais été facile pour elle d'être sereine.

 

Les deux premières années, elle était vraiment renfermée sur elle-même, pas trop de jus et beaucoup de peine à se motiver.

Mais toujours une incroyable gentillesse, à toutes épreuves !

 

En août 2015, mon copain de l'époque (qui a une ferme) construit une stabulation pour pouvoir la prendre avec nous.

Du coup, selon la loi il nous faut un deuxième équidé.

Après avoir réfléchi, je me décide à aller revoir Ukita (je dois préciser que pendant ces deux ans, j'allais voir sa page internet 1 jour sur 2, elle m'avait marqué et j'avais du mal à comprendre pourquoi en quasi 4 ans elle n'avait trouvé personne).

 

Arrivée à Darkrose cette fois sous la canicule.

J'essaie Ukita dans le rond de longe, dans le paddock et pour finir en balade.

Honnêtement, elle était vraiment impressionnante, avec une telle puissance, de la force, et elle a des allures de malade.

 

Elle nous rejoint donc en septembre 2015, avec les dernières places libres du contingent d'importation.

Les ayant à la maison, je peux enfin gérer comme je veux les besoins de mes jujus.

Avec le foin à volonté et le fait de n'être que deux, Vani reprend enfin un physique normal et s’épanouit enfin.

J'ai enfin une jument avec du jus, qui a la niack et qui a enfin le regard apaisé.

Un autre cheval !

 

On a commencé les TREC en 2016 et ça a l'air de lui plaire, même si on manque toujours de précision à l'heure actuelle, ce qui ne pardonne pas au classement final ; mais on a tout le temps pour s'améliorer !

 

Par contre, Ukita c'est autre chose.

Les trois premiers mois se passent bien, puis ça se dégrade ...

Elle commence à avoir des douleurs au dos qui ont fluctuées pendant un peu plus d'une année ...

A des moments très violents où elle ne supportait même pas le contact d'une brosse douce, et d'autres (qui ne duraient jamais très longtemps) où je pouvais quand même aller faire des balades au pas.

 

J'ai tout essayé pour la soulager, on a testé plusieurs ostéos, du bodywork, de la reboutologie, des massages, changé la selle, on a même été faire des radios de tout le dos en clinique.

Tous ses soins la soulageait quelques temps, puis ça revenait ...

Elle avait de grosses défenses quand on posait la selle dessus, pour sangler, pour monter dessus c'était tout un cirque ...

Elle se défendait quand il fallait trotter (alors que c'est le cheval qui va le plus avant que j'ai connu).

Tous les professionnels me parlaient de problèmes mécaniques divers et variés qu'elle pourrait avoir, à tel point qu'au bout d'une année je ne savais  plus quoi faire pour la soulager (sans compter que j'avais largement dépassé son prix d'achat en soins).

 

Je m'étais résolue à la laisser en retraite au parc ...

Et c'était tellement difficile pour moi de pas savoir ce qu'elle avait, ça m'a vraiment tirer beaucoup d'énergie …

 

Printemps 2017, les aléas de la vie font qu'on doit déménager.

Inimaginable pour moi de me séparer d'une des deux.

Je leur trouve une super place avec des copains en stabulation, et à ce moment-là je me décide de me faire confiance et suivre mon intuition pour envisager que les problèmes d'Ukita pourraient tout simplement être internes et non mécaniques ...

Je commence donc une cure de "micro-organisme efficace", et là c'est la révélation, dès le deuxième jour je peux la brosser normalement (je tiens à préciser qu'elles sont vermifugées selon résultats de leur coprologie) …

 

Elle reprend de l'état, son œil s'apaise, et j'ai recommencé à la monter depuis le mois de juin, sans le moindre soucis.

Je ne saurai jamais exactement ce qu'elle a eu, mais l'important est que tout ça soit derrière nous !

J'ai commencé récemment à la monter avec la bride sans mors pour qu'elle se pose, et ça lui convient vraiment bien. Bon ça reste Ukita, elle sera toujours très très en avant, mais elle fait beaucoup de progrès, d'ailleurs on a même repassé une ligne de cavaletti cette semaine.

 

Ça peut paraître débile, mais quand je pense où elle en était encore au mois d'avril, ça relève du miracle.

En tout cas, pour ceux qui hésiterait à prendre des trotteurs, je ne peux que les y encourager !

Forcément ce n'est pas des chevaux clé en main, il y a beaucoup de travail et encore plus de remise en question ...

Et parfois ça met du temps ...

Mais une fois que c'est bon, c'est vraiment que du bonheur ! Ils nous le rendent au centuple !

 

J'ai deux juments géniales, qui avancent mais qui sont bien dans leur tête, qui galopent et sautillent sans soucis.

Elles ne m'ont jamais embarqué une seule fois et jamais tenté de me vider ...

Et je n'ai que des compliments sur elles !

 

En tout cas je vous remercierais jamais assez de m'avoir permis de rencontrer ces deux juments géniales

 

Photos de Vanina & Ukita chez Angéline


2015 c'est aussi des bébés :

C'est la belle Fantasia qui pointera le bout de son nez cette année là

 

Fantasia a été rejoint par les petites Flicka & Francka (pouliches que j'ai achetées avec leur mères)

C’était un chouette trio !

 


Ci dessous quelque uns de nos élèves.

 

Trotteurs Français, Pur Sang, chevaux de trait, Onc divers et autres ...

Une diversité de personnalités qui , encore une fois, aura été riche en émotions et en partages.

 

 

Afghan (DSA)

Aïko (DSA)

Aktary (Selle Français)

Alambra (Auxois)

Alloua

Ariane (Comtoise)

Awika (type Camargue)

Babylone

Bahia (Trotteur Français)

Bilbao

Chipie

Coca

Colline (Trotteur Français)

Diva

Nicos (Trotteur Français)

Pervenche

Quing (Percheron)

Rosalie (Comtoise)

Samoura (Trotteur Français)

Santo (Espagnol)

Shira (type Arabe)

Tag (type Quarter)

Ukir (Trotteur Français)

Ushuaia

Vanda

Vanille


au Portugal :

balade en sulky, paysages & patrimoine