Mon histoire

Bonjour à tous,

 

je m'appelle Charlotte Gherardi, et je suis la créatrice de Darkrose.

Passionnée depuis ma plus tendre enfance, cavalière depuis mes 9 ans, premier cheval offert par mes parents à mes 12 ans, une 3 ème scolaire hippique, puis … changement d'orientation.

 

Comptabilité, faculté de droit, et retour aux chevaux en 2008 pour m’installer dans une contrée qui n'était pas du tout la mienne : Montpont en Bresse, en tant qu'exploitante agricole.

 

Pourquoi ? Comment ?

Le fruit du hasard et le goût de l'aventure.

 

Quand j'ai visité les terrains qui étaient à reprendre, il n'y avait rien, absolument rien.

Juste de verte prairies, au fin fond d'un chemin amenant au milieu d'une forêt.

Il a fallu commencer par débroussailler pour la clôture, des centaines et des centaines de piquets, charrié en brouette, et planté à la masse.

Pas de possibilité de tracteur ou de pelleteuse en ce temps.

Pas d'installation pour l'eau des chevaux, il fallait aller chercher les sceaux à la rivière.

Les pieds dans une boue d'enfer tous l'hiver, pas d'abris, pas un coin de sable pour travailler les chevaux.

Mais des chemins et de grands pâturages magnifiques, laissant rêveur !

 

 

Années 2009 à 2012 :

En 2009, j'ai créé l'Eurl Darkrose.

 

Elle était une structure à but commercial avec valorisation des chevaux.

Essentiellement des chevaux sans avenir, à l’avenir sombre (boucherie) ou dans le besoin rapide avant de le devenir.

Le but étant de remettre sur pieds ces chevaux , physiquement comme psychologiquement.

Les éduquer, ré éduqué, les soigner comme n'importe quel cheval, et les orienter vers une nouvelle vie comme compagnon de selle, et compagnon tout court.

 

En ce temps là, j'étais aussi bénévole avec des associations dites « de sauvetage » ; ce qui n'était ni plus ni moins pour certaines du commerce déguisé quand on connaît l'arrière du tableau … faire pleurer dans les chaumières au max … j'ai préféré arrêter.

 

En ce même temps (2008-2009), j'ai été sollicité par un homme pour dresser des chevaux de trait à l'attelage.

Cet homme, il était également à la tête d'une très grosse structure.

Structure qui était une énorme plate forme d'engraissage de chevaux destiné à la viande.

De là, j'ai connu beaucoup de personnes en tous genres.

Ce qui m'a ouvert en grand les portes de ce monde là.

Et de, petit à petit, connaître marchands, entraîneurs et éleveurs divers.

 

L'Eurl avait fait son bout de chemin, doucement mais sûrement.

Elle avait permis entre autres un premier empierrement et le rond de longe.

L'achat d'une nouvelle sellerie, notamment suite au vol de la première en 2010.

Le parcours d'obstacles, et plein d'autres petites choses rendant la vie plus agréable au quotidien.

 

 

Années  2013/2014 :

La SCEA My Darkrose est venue remplacer l'Eurl au 1er juillet 2013.

L'Eurl, quant à elle, a été liquidé et radié.

 

La Scea, c'est la même chose, mais avec un statut entièrement agricole, des travaux en vue, et l'envie d'être à deux. Car seule, c'est dur, très dur …

 

Je me suis donc associée à une autre femme, courageuse, honnête et travailleuse, du moins en apparence...

Sans m'étaler sur elle ; ce fût l'une des plus grosses erreurs de ma vie.

Heureusement, nous nous sommes séparé au 30 juin 2014, et disons que l'année 2015 a servi à remonter la pente suite aux dégâts qu'elle avait infligés à l'entreprise.

 

Des travaux ont eu lieu entre 2013 et 2014.

Il y a à présent un accueil pierré, ainsi que le chemin d'arrivée intégralement ; on peut se garer devant la carrière, en voiture ou en camion en toute saison.

Un empierrement complet là où les chevaux mangent, une carrière, des box, un drainage et une évacuation de l'eau qui tient la route (la Bresse, terrain d'argile et d'eau...inondable bien sûr).

Et plein d'autres petites choses qui ne peuvent être relevées mais qui facilitent grandement la vie, l'entretien des chevaux et leur bien être au quotidien.

 

 

Année 2015 :

Eté 2015, Darkrose a pût être enfin autonome au niveau transport; voiture et van 2 places.

 

 

Année 2016 :

Au printemps 2016, j'ai pu récupérer d'autres terrains.

A présent, il y a 22 hectares, d'un seul tenant.

 

Eté/Automne 2016 :

Nous avons démonté un vieux poulailler, pris dans la broussaille depuis plusieurs années. Des arbres dépassaient du tas de ferraille qui tentait de rester debout.

Nous avons tout démonté, dérouillé, re peint.

Nous avons refait des fondations, des murs, remis le tout, et créé une agréable rangée de 12 box à l'intérieur.

 

L'année 2016 est aussi le début d'une nouvelle aventure : l'élevage de Lusitanien.

J'ai acquis dans un premier temps celui qui sera le reproducteur de ma jumenterie : Marcus Nemausa.

Puis, les mois passant, 5 juments venues de coins différents de la France sont venu me rejoindre.

Elles sont magnifiques, gentilles, de la même race et pourtant tellement différentes.

Proches, fusionnelles, avec un soupçon de caractère bien trempé qui rend la relation passionnante et magique.

Mes filles me font rêver chaque jour qui passe.

Prendre du temps à les contempler suffit à ma bonne humeur.

Je ne suis absolument pas objective sur elles , et ce car je suis leur plus grande fan!

 

 

Année 2017 :

L'année 2017 est l'année des changements.

Tout d'abord, avec mon conjoint, nous avons pu acquérir les 22 hectares de terrains, ainsi que la maison d'habitation qui allait avec, mais qui n'était jusque là pas à vendre.

Nous sommes devenu d'heureux propriétaires en juillet 2017.

 

C'est aussi la fin d'une aventure.

Et le commencement de nouvelles.

J'ai décidé de changer l'orientation de mon métier.

Je reste dans les chevaux, je ne pourrais me passer d'eux... 

Mais ce qu'a été Darkrose jusque là ne sera plus. 

Je vais tout d'abord me dégager du temps pour le consacrer à l'élevage.

 

Et le nouveau projet en cours est une pension pour chevaux à la retraite, reprenant les grands principes du Paddock Paradise.

Elle sera ouverte pour le printemps 2018.

 

Eté 2017 : construction du nouveau bâtiment qui abritera les papys.

Puis vient l'empierrement, et tout ce qui constituera cette nouvelle pension.

Plus une remise à neuf de l'intégralité des clôtures.

Avec doubles clôtures entre les parcs séparant un groupe d'un autre pour une meilleure sécurité.

 

Darkrose prend également le nom du Domaine des Nids. 

 

Les années passent, et je pourrais écrire des pages et des pages sur Darkrose.

 

Les chevaux, la vie auprès d'eux, mes rencontres avec les gens, ce sont tellement d'aventures au quotidien !

Une vie qui d'apparence se ressemble chaque jour, et pourtant tellement pas.

Une vie trépidante, enrichissante, et passionnante je vous assure .

 

J'espère vous avoir fait comprendre qui était Darkrose à travers ces quelques lignes,

et vous dit :

 

«Au plaisir de se rencontrer ! »